Blogconseils transport


Nous en avons déjà échangé longuement, la partie carburant des coûts de revient dans le transport routier de marchandises est une partie des coûts qui évolue en fonction du prix auquel vous achetez votre carburant. Il existe un principe appelé l’indexation carburant qui est une disposition légale qui vous permet de monter ou de baisser les tarifs de vos prestations transport en fonction de l’évolution du coût du carburant.

 

(Si tu ne sais pas encore comment calculer l’indexation gasoil, tu dois lire cet article qui t’explique tout sur comment calculer l’indexation gasoil )

Tu pourras te retrouver face à plusieurs indexation possibles tu peux choisir entre l’utilisation d’un gasoil pro sur le CNR ou le CUVE sur le CNR ou encore le gasoil à la pompe. (Et autres indexations intégrantes les memes taxes et évolutions, certains utilise le European oil index, qui est un prix moyen du carburant TTC de tous les pays de l’Union Européenne).

Dans certains cas la référence est proposé par le client, les principales sont celles citées ci-dessus:

  • le gasoil pro

  • le cuve moyenne mensuel

si le client ne vous propose aucune base de référence, c’est à toi de faire le choix, mais soit sûr de toujours l’indiquer afin que la bonne méthode indexation soit appliquée, ou que lorsqu’il compare ton offre avec celles des autres transporteurs, il compare sur un même base.

Je vais maintenant prendre le temps de t’expliquer la différence entre les deux indices et te donner les avantages et les inconvénients de chacun afin que vous puissiez prendre une décision en maîtrisant tous les paramètres

La différence entre les indices:

Tout d’abord la différence entre le gasoil cuve et le gasoil pompe. Comme son nom l’indique un des deux carburant est le prix du carburant payé par le transporteur qui sort d’une cuve dont le propriétaire est le transporteur, c’est à dire qu’il achète directement son carburant à une raffinerie et qu’il n’y a donc pas la marge et les infrastructures d’un intermédiaire (il faut tout de même noter que la cuve et son entretien restent des charges pour le transporteur). Alors que le second est le coût du carburant que paye un transporteur lorsqu’il est acheté à la pompe chez un distributeur ça pourrait être par exemple Total (avec le réseau AS24) ou Esso ou n’importe quel autre.

Chaque mois le CNR recense les prix payés par les transporteurs à des intervalles régulières dans le mois sur un large panel de transporteur afin d’ établir le prix moyen payé par les transporteurs dans l’objectif de fournir une donnée rigoureuse et très proche de la réalité du marché (exemple, l’indice cnr pompe moyenne mensuelle)

En face nous avons le gasoil pro qui est un indice établi avec une base 100 en décembre 2000 c’est-à-dire qu’en décembre 2000 le carburant avait un certain prix et nous avons dit que ce prix là c’est le prix numéro zéro et que nous allons mesurer l’évolution par rapport à ce prix en lui affectant une base saine. Donc si le gasoil était à ce moment-là à 1€ et qu’il est monté le mois suivant 1,10 € ça veut dire que le coût du carburant et monté de 10 % alors notre indice qui avait une base 100 au mois de décembre sera un indice à hauteur de 110 pour le mois de janvier. Et on mesure ainsi l’évolution en pourcentage par rapport à une date de référence.

La force de cette indice réside dans le fait qu’elle intègre les remboursements et les évolutions des taxes pour les professionnels du transport routier de marchandises

La spécificité de l’évolution du GO PRO

En effet Exploiter un véhicule de plus de 7,5 tonnes dans le transport de marchandises (le remboursement est applicable aussi dans le transport de voyageurs) ouvre le droit pour ces entreprises à la récupération d’une part des taxes payées. Cette taxe étant la TICPE je le rappelle (vous avez un article sur le sujet ici, sur le site de la douane qui vous définit très clairement cette taxe et son utilité).

Les transporteurs paye une taxe pour l’importation et la consommation de produits énergétiques. Cette taxe évolue après année après année, et elle évolue de plus en plus rapidement ces dernières années à cause des contraintes environnementales et pour payer les infrastructures routières. Cette évolution est visible dans le cadre du plan d’alignement des taxes du gasoil à celles de l’essence qui s’étale jusqu’à 2022.

Heureusement pour le transport routier de marchandises les augmentations de cette taxe lors des années précédentes n’ont pas touché la profession. Les transporteurs avaient un plafond de paiement de cette taxe qui était figé depuis plusieurs années ce qui voulait dire que si la taxe était de 0,70€/L et que le plafond à payer par les transporteurs était de 0,50€/L le transporteur payer les 0,70€/L immédiatement, mais il est remboursé du montant de 0,20€/L d’écart que le transporteur n’aurais pas dû payer car c’était au-delà du plafond.

C’est ce qu’on appelle le remboursement partiel de la TICPE.

À l’heure à laquelle je vous parle le gouvernement a annoncé vouloir modifier le plafond de paiement de la TICPE pour les transporteurs c’est-à-dire qu’un transporteur qui va payer son carburant à 1,10€ à la pompe et qui se fait rembourser 0,20€/L de taxe, demain il ne récupérera plus que 0,18€ de cette taxe.

Autant vous dire que pour des transporteurs rentables, si c’est mal appréhendé, ça peut faire mal. Calcul très simple: un camion qui consomme 32L/100kms et parcours 100 000kms par an, c’est 6 400€ de résultat en moins !

Le gasoil pro avait la particularité de tenir compte du remboursement des taxes.

Avantages et inconvénients des méthodes

Lorsque la taxe présentée ci-dessus augmentait et donc que le prix à la pompe augmentait, on pouvait constater que l’indice du GOPRO stagnait car le prix payé par le transporteur sur la partie « taxe » reste la même après l’augmentation de la taxe car le transporteur paye une somme plafonnée pour la taxe.

On peut imaginer maintenant que si le transporteur se fait rembourser deux centimes de moins pour chaque litre de gasoil acheté, le coût du gasoil réellement payé par le transporteur va augmenter. (Sur la base des éléments de 2019, avec un carburant à environ 1,18€/l à la cuve, avec un remboursement de 0,1779€/L le coût réel du carburant est 1,0021€/l , mais si le remboursement est 0,02€/l moins élevé, le coût réel deviendra 1,18-0,1579€=1,0221€/l)

De fait l’indice gasoil pro qui réintègre les remboursements de taxe va augmenter, alors que le prix à la pompe/cuve lui ne bougera pas car il n’y a pas une augmentation de la taxe, mais une diminution du remboursement pour les transporteurs (dans notre exemple précédent, le prix à cuve était 1,18, si le remboursement change pour les transporteurs, le coût restera 1,18€/L)

Il y a donc des effets positifs avec l’indexation sur le gasoil pro et des effets positifs sur l’indexation avec le gasoil à la cuve.

Sur le gasoil à la cuve/pompe, lorsque les taxes augmentent, le prix payé réellement compte tenu des remboursements n’augmente pas. Mais vos clients releve un prix CNR (pompe ou cuve) qui est en augmentation, et donc votre chiffre d’affaires va augmenter sans que vos coûts augmentent. Vous pouvez ainsi générer de la marge sur des évolutions de taxe grâce a cette indice carburant.

(Exemple :

Le gasoil cuve est à 1,18, avec un remboursement de 0,1779€/l. Coût réel = 1,0021€/L. Le plafond de paiement de la TICPE ne change pas pour le transporteur, mais la taxe elle, augmente de 0,05€/l.

Le coût du gasoil devient donc 1,23€/L et le remboursement partiel de TICPE devient 0,2279€/L, donc le coût final payé par le transporteur reste 1,0021€/L bien que la taxe a augmenté)

En revanche lorsque la taxe est identique le et que le transporteur perd en remboursement, le prix à la cuve reste le même. C’est à dire que l’indexation ne va pas évoluer à la hausse et pour autant vous allez perdre deux centimes de marge par litre de gasoil consommé et donc diminuer votre rentabilité. C’est dans ce cas là que le GASOIL PRO a son avantage: le remboursement de TICPE étant inclus dans le GASOIL PRO, si vous aviez été indexé sur le gasoil pro, qui est le reflet de l’évolution du prix réellement payé par le transporteur, tu aurais vu ton chiffre d’affaires augmenter grâce aux pieds de facture gasoil. Parce que votre client aura relevé un indice plus élevé suite à cette application par rapport au mois précédent.

(dans notre exemple plus haut nous avions un coût réel qui passait de 1,0021 à 1,0221€/l, soit une augmentation de 2%. Si la base 100 du GO PRO était sur 1,0021, alors le nouveau indice du GO PRO deviendra 102. Donc pour une part gasoil à 23,1% (CNR EA LD2019) votre pied de facture gasoil serait de 0,462%, donc ta rentabilité est sauvée 🙌🏻)

Conclusion:

Vous avez maintenant les avantages et les inconvénients. C’est globalement une partie de poker car nous ne pouvons pas maîtriser les annonces du gouvernement telles que celles qui a été réalisée le 9 juillet 2019 qui annonçait un baisse de remboursement partiel de la TICPE qui n’était pas du tout prévu.

En revanche nous avions un calendrier lisible sur les taxes liées au carburant et leurs augmentations jusqu’à 2022.

Cela me pousserait à dire que pour les transporteurs il vaut mieux se positionner sur le cuve moyen mensuel, afin que, dans le cas où le remboursement partiel de TICPE ne bouge pas, tu puisses gagner en rentabilité tous les ans grâce à l’écart engendrés par l’évolution du prix à la cuve/pompe face au prix réellement payé.

Pose tes questions dans l’espace commentaire je me ferai un plaisir d’y répondre pour que les différents indices pouvant servir dans l’indexation gasoil ne soient plus un mystère pour toi 📬